Raymond Oesknar

"Auvairniton Bourgrire" Mes récits sur la seconde guerre mondiale

Vers la fin de la guerre ?

Récit écrit le : par : Raymond Oesknar , tiré du livre : "Auvairniton Bourgrire" mes récits de 39-45 .

Maman, les opérations d'Auvairniton Bourgrire me paraissent déjà très loin, j'ai bien failli mourir plusieurs fois dans les tranchées ou pendant les opérations suicides et sécrète, mais aujourd'hui la bonne nouvelle me remplit de joie et d’espoirs pour les jours à venir, nos alliés ont bien compris que l'union faisait la force et ils vont nous aider à repousser de nos terres ce peuple de soldats Allemand qui se croit ici chez lui...

D'après les bruits qui courent, notre allié débarquerait dans le nord de la France, en Normandie pour être plus précis, des régiments entiers de soldats courageux se préparent à attaquer par côté les bunkers Allemands fièrement construits sur les plages de Normandie...

Raymond Oesknar des Auvairnitons Bourgrires

Si tout son passe comme prévu, l’assaut devrait ne durer que quelques semaines, pour le moment je reste dans la planque avec Bruno et Marius qui a réussi avec beaucoup de difficulté à s'évader des prisons Allemandes après des semaines de tortures, Marius a perdu un œil à l'occasion mais ne manque toujours pas d'humour.

Nous sommes là, cachés dans cette vieille grange et dès que nous pouvons tuer quelques Allemands on ne sa gêne pas ! Nous allons suivre avec détaille la progression des alliés et nous sortirons de notre cachette au moment le plus importun, chère maman, quel soulagement de savoir que je serais bientôt de retour à la maison pour t'y retrouver et manger tes bons petits plats...

Maman, la guerre est bientôt finis et je vais rentrer à la maison!
Ton fils Raymond Oesknar
Je t'aime...