Raymond Oesknar

"Auvairniton Bourgrire" Mes récits sur la seconde guerre mondiale

Quand j'ai rencontré Aristide Pinguinalité (partie 1)

Récit écrit le : par : Raymond Oesknar , tiré du livre : "Auvairniton Bourgrire" mes récits de 39-45 .

Ce petit village s'appelle Insdigbord, nous le connaissons déjà car nous nous sommes arrêté quelques heures il y a plusieurs semaines alors que nous nous rendions dans un village d'à côté, mais cette fois, nous devons nous faire tout petit puisque le régiment de soixante hommes à été complètement décimé...
Il reste seulement le soldat Aristide Pinguinalité qui travaille sous couverture, il se cache dans la boucherie de Mr Boudin comme commis afin de cueillir un nombre d'informations importantes sur les campements des Allemands ou leur stratégie de combat. 


Nous sommes bien loin des opérations suicides des Auvairnitons Bourgrires mais cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas être prudent pour infiltrer ce village en toute discrétion.
Chacun prend son sac à dos pour monter la pleine noyée dans des nappes de brumes à couper au couteau, il ne fait pas chaud mais tout le monde est confiant pour cette petite mission de routine, même le sergent-chef puisque nous sommes que cinq pour honorer cette opération.

Nous avons rendez-vous derrière le pont de pierre qui longe le fleuve d'Insdigbord, Aristide Pinguinalité devrait nous y attendre à 5h00 tapante pour nous escorter dans la cave de Mr Boudin là où nous pourrions échanger toutes nos notes concernant l'envahisseur Allemand.
Nous devrions aussi récupérer quelques lettres de nos familles et tabac à chiquer, c'est Marius qui va être content, depuis qu'il a fini sa dernière cigarette il y a dix jours il n'est pas vraiment de bon poil, il a bien essayé de mâcher dû réglisse mais ne lui reste pas assez de dents pour le savourer à sa juste valeur.

Nous y voila avec de l'avance et évidement Aristide Pinguinalité n'est pas encore arrivée, nous allons donc attendre sous le pont avec un Marius de nouveau en plein forme qui nous sort (alors qu'il est prêt à faire la grosse commission) "Il n'est pas arrivé et ça me fait chier" ! Evidemment, tout le monde éclate de rire mais restant le plus discret possible à cause de l'ennemi qui pourrait être partout...

Lisez la suite sur LookMoiCa.fr !