Raymond Oesknar

"Auvairniton Bourgrire" Mes récits sur la seconde guerre mondiale

Nos frères nous vendent contre de l'argent

Récit écrit le : par : Raymond Oesknar , tiré du livre : "Auvairniton Bourgrire" mes récits de 39-45 .

C'est pendant la fin septembre, il faisait déjà assez froid pour saison et nous ne devions pas allumer de feu par peur de ce faire repérer, nous avions bien pensé à relié le tuyeau de notre poile à celui de l'étage au dessus, mais l'ennemis faire encore trop souvent erruption dans les maisons pour trouver des résistants.

Alors de temps en temps nous demandions de l'aide a des commerçants et arrisant du villages dont Danny qui tiens l’hôtel à côté de la quincaillerie de madame Ginette, il nous avais fait une planque dans ça cave pour s'y rendre de temps en temps, nous avons vraiment pas vu le coup venir, Danny nous aurais balancé aux Allemand pour quelques pièce de monnaie, notre frère a choisi d'améliorer son confort, plutôt que d'aider ses frères à saboter les bases ennemis!

Heureusement que Marius a laissé une oreille trainer par là un soir dans la cave de l'hotel à Danny, il a surpris une conversation, les Allemands ferons un descente demain dans notre planque principal, il se précipitas alors très vite nous annoncer ce choc, nous avons donc rapidement pris tout ce quii était le plus utile et légé pour partir dans le nord de la ville, par la même occasion, nous nous posons la questions si nous devons encore faire confiance à des gens proche de l résistance !

D'après nos sources, un resistant serait bien monayer par les Allemands, c'est malheureux de vouloir détruire ce que d'autres hommes construisent...

Par Raymond Oesknar
le 29 Septembre